Imprimer

COMPTE RENDU DE LA PRESENTATION « LES MONUMENTS AUX MORTS DANS LES YVELINES »

ID286 03-colloque-st-arnouldPour la deuxième fois, notre association TRIEL, MEMOIRE & HISTOIRE était bien représentée pour participer au colloque organisé par la Fédération des Sociétés Historiques et Archéologiques des Yvelines. Une bonne dizaine d’adhérents avaient fait le voyage de Saint Arnoult pour soutenir et entendre l’excellente intervention de Françoise Desmonts, dont le thème très fédérateur survolait l’ensemble du département. Combien de déplacements n’avaient-ils pas été nécessaires pour appréhender la spécificité de monuments plus originaux les uns que les autres, érigés dans la presque totalité des communes de notre département ?

Avec la complicité de son époux, Jean-Claude, chargé du reportage photographique, elle nous brossa un tableau très documenté de l’historique des monuments commémoratifs, qui prenait racine dans l’émotion ressentie par les populations et la volonté politique des représentants de l’Etat et des élus locaux pour rendre un hommage appuyé aux morts pour la France.

Sa présentation fit aussi la part belle aux aspects financiers et commerciaux, car dit-elle « on peut parler de marketing monumental et d’un véritable boom commercial ». Le choix du type de monument est souvent soumis à la réflexion d’un comité d’anciens combattants, mais c’est le conseil municipal qui tranche et propose au comité départemental sa décision.

Qu’il soit « de série » ou modèle unique, modeste ou très sophistiqué, orné de statuaire ou de bas-relief, il accorde une large place à la symbolique. Mais c’est l’inscription des noms de tous ceux qui ont donné leur vie à la patrie que l’on retrouve quasi systématiquement sur l’édifice ou la plaque.

ID286 02-colloque-st-arnouldEnrichi de nombreuses citations littéraires, dont ce poème d’Aragon : « Déjà la pierre pense où votre nom s’inscrit, Déjà vous n’êtes plus qu’un mot d’or sur nos places, (…) Déjà vous n’êtes plus que pour avoir péri », l’exposé de Françoise s’attachait à explorer le devenir des monuments et les nouveaux projets qui visent à vanter la paix et l’aspiration des peuples à plus d’entente et de solidarité.

Cette présentation, dont la qualité fit l’unanimité, respecta scrupuleusement les vingt minutes imparties à chacun des orateurs. Vous pourrez la retrouver intégralement dans les actes du colloque, édités le jour même, dans la revue intitulée Histoire des Yvelines N° 4 – Guerre et Paix en Yvelines.

Par ailleurs, c’est le samedi 2 février 2013 que les triellois pourront entendre l’intégralité de cette conférence, donnée salle Grelbin, à 15 heures. N’oubliez pas cette date !

Jean-Pierre Houllemare

ID286 04-colloque-st-arnould

Vous avez aimé cet article ... Faites-le savoir !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn