Du pont de Triel à Vincennes

Un soir de décembre 1931, vers 20 heures, un remorqueur tirant un train de péniches s'éloignait vers Vaux. La fumée de sa cheminée et celle de la plâtrière scarifiaient le ciel et coagulaient ; les vagues, au passage du convoi, giflaient les rives. Ni le temps, ni l'heure ne se prêtait à la promenade. Soudain, sur le pont suspendu désert, une automobile s'engagea à vive allure et s'arrêta au milieu. Une ombre, un ahan, un plongeon. Le véhicule redémarra en faisant vibrer les planches mal jointes du pont. L'eau noire rejoua sa musique habituelle.

«  Monsieur le Commissaire, déclara peu après un habitant de la rue Trousseline, en revenant chez moi avec un ami, j'ai aperçu une voiture et j'ai entendu quelque chose tomber dans l'eau. Même que mon ami m'a dit en plaisantant : tiens ! Un crime se prépare.  »

ID122_01-Episode_1-CitroenC6A l'orée du bois de Vincennes, ce matin-là, une superbe Citroën six cylindres attirait tous les regards avec son allure majestueuse de carrosse moderne :  « Savez-vous qu'elle a été offerte au pape Pie XI !  » s'exclama un badaud gouailleur qui se mit à tourner autour d'elle comme autour d'un pur-sang, admirant sa taille, sa robe et louant sa vélocité : « elle dépasse les 100km à l'heure !  » Mais il fut un peu déçu à la vue d'un phare brisé et d'un pare-choc en tire-bouchon, il regarda à l'intérieur et constata qu'il manquait un strapontin puis recula, carrément horrifié en remarquant des taches de sang sur les coussins.

Monsieur Gauliet, le propriétaire, qui surveillait depuis quelques jours dans les journaux la rubrique des voitures volées apprit la trouvaille, se rendit au commissariat puis reconnut sa voiture qui avait été abandonnée dans le bois de Vincennes. Dans le coffre, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une boîte qui contenait une baladeuse, deux mallettes de voyage et une couverture rayée. Les plaques d'immatriculation du véhicule étaient fausses. Ces dernières ne tarderaient pas à «  parler » comme disent ces messieurs de la Tour Pointue( le quai des Orfèvres pour les honnêtes gens).

A suivre

 

Françoise D.

Vous avez aimé cet article ... Faites-le savoir !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn