Imprimer

LE PORT AU PLÂTRE

Localisation

Historique

Le gypse est une pierre tendre, formée à partir de dépôts sédimentaires, qui peut servir à amender les sols trop lourds, mais surtout permet d'obtenir du plâtre.
Plusieurs carrières sur plus de 100km de galeries souterraines sillonnent le massif de l'Hautil. La première fut ouverte en 1791; les dernières fermèrent dans les années 1970.
Le matériel évolua et on passa de la lampe à huile à la lampe à acétylène, de la pioche à l'excavatrice ce qui dans les années 1960-1970, aboutit à une production d'un million de tonnes par an.
Les galeries qui portaient chacune un nom de rue, mesuraient sept mètres de large et la hauteur de la salle appelée cathédrale, était de sept mètres cinquante.

Pendant la dernière guerre, elles servirent d'abris lors des alertes, puis en 1944, toute la population s'y réfugia pendant plusieurs jours.

Certaines furent reconverties en champignonnières.

Les charrois de plâtre empruntaient soit la rue de Bellevue (actuelle rue Galliéni) pour effectuer l'expédition par le "quai" au plâtre de la gare ferroviaire, soit le chemin de la plâtrière, actuelle rue du Pavillon, en direction du Port à Plâtre.

Deux usines, l'une à Pissefontaine, l'autre à côté du port, transformaient le gypse en plâtre par cuisson entre 150 et 200 degrés. Le plâtre servait à la construction, mais si on y ajoutait gélatine et colorants, il devenait du stuc, sorte de marbre artificiel recherché pour la décoration.

L'usine Jannot-Grelbin est créée en 1832 pour répondre à la demande croissante des exploitations de gypse. Les établissements Jannot se spécialisent dans la fabrication du matériel utilisé pour les plâtrières : broyeurs, cribles, concasseurs, fours cuiseurs, etc.

Cette entreprise participe à l'Exposition Universelle de 1889 avec une série de broyeurs et obtient une médaille d'argent à l'Exposition Universelle de 1900. La société a pu compter, à certaines périodes, jusqu'à 100 salariés. En 1976, elle ferme définitivement, rachetée par un groupe industriel situé à Parthenay.

TMH - novembre 2015